Konijnenweg (Sentier des Lapins)

Nous retournons légèrement sur nos pas et remontons brièvement le Sentier des Lapins. A gauche nous remarquons la facade de l'imposante bâtisse "Pension "Eden" (anciennement "Regina Mundi", signifiant "Reine du Monde"). Cet immeuble moderniste "Art Déco" érigé en briques dans l'entre-deux-guerres fut construit par l'architecte bien connu G. Vleurinck de La Panne. Certainement l'une des raisons valables pour laquelle ces façades sont préservées et en restauration.
La villa est débarrassée de sa structure intérieure , et sera reliée à une villa à appartements d'un genre fort luxueux, une réalisation du bureau d'architecture Coussee qui a été gratifié des félicitations de la Commission des Monuments et des Sites.
La villa "Regina Maris" (signifiant "Reine de la Mer") dans l'Avenue Bortier est désolidarisée de la partie arrière. La façade arrière et la façade latérale du côté droit seront restaurées intégralement selon les plans originaux. L'ensemble retrouvera son aspect de merveilleuse villa "Art Déco" comme autrefois. Un jardin de 8 mètres séparera cette villa de la nouvelle construction. 

Exactement après une maisonnette formant le coin, la villa "Mia Casa". Petite mais coquette. Dommage la véranda rajoutée récemment. A gauche vous apercevez la villa Minerva
Entre l'Avenue Albert Dumont et l'Avenue Bortier nous trouvons les villas jumelées "Les Papillons" (1926) et "Les Heures Douces". En bon état. Avec volets en bois. Auparavant les villas "Les Heures Douces" et "Les Papillons" appartenaient à un seul et même propriétaire, notamment la famille Brutout. Elles sont érigées également sur une seule et unique parcelle de terrain et furent construites apparemment par l'architecte Alexis Dumont. Dans le jardin des "Heures Douces" vous remarquerez une tête de pêcheur. Apparemment l'œuvre de l'expert Bert Bijnens .
L'onothère (1925). Le pseudo-colombage a été repeint en blanc.
Un peu plus loin nous pénétrons dans la villa " Le Chalutier ". Il s'agit d'un monument protégé parce que l'artiste peintre Louis Van Den Eynde (1881-1966) a fait construire cette villa en 1927 par les architectes et époux Gustave Rémy & Myriam Dumont (petite-fille d'Albert Dumont). Gustave Rémy était membre de la SCAB ("Société Centrale des Architectes de Belgique") depuis 1945. En 1948 il fut membre correspondant depuis Hony - Esneux.
L'atelier volumineux est éclairé indirectement par une toiture vitrée. Et également par de petites fenêtres latérales de telle façon que le peintre n'était pas gêné par le soleil. Le mobilier a été dessiné par l'artiste lui-même. L'habitation ne doit nullement sa qualité à la valeur architecturale mais plutôt au fait qu'il s'agissait d'un atelier d'artiste.
La villa sera restaurée intégralement.

En face de la villa "Le Chalutier" se situe la majestueuse villa "L'Abri" construite par les architectes Albert & Alexis Dumont. Restaurée fort correctement en 2007 (ravalement de façade, nouvelle toiture, réparation des boiseries + nouveaux volets en bois, travaux de peinture + aménagement de style à l'intérieur, entre autres extension de la cuisine à l'arrière).

A l'angle du Sentier des Lapins (Konijnenweg) encore une splendide villa, "Sans Souci". Probablement une œuvre des architectes Albert & Alexis Dumont. (année de construction ?). Cette villa prit de l'extension en direction de l'Avenue Bortier.
En 2006 elle fut restaurée fort agréablement (nouvelle toiture + travaux de boiserie et de peinture). La villa n'est plus peinte en blanc mais dans les tons d'origine : vert Saint-Michel + jaune. Le front du garage et la clôture à rue gagneraient à être modifiés.
  Dans le tournant du Court Sentier des Lapins (Korte Konijnenweg) nous remarquons la villa " Le Trianon" (1924) joliment repeinte, construite par Gabriel D'Hooge, entrepreneur à La Panne.

A partir de ce coin de rue débute une rangée de villas accolées. A l'angle une habitation construite par Vandesande en 1925. A côté, "Internos" (autrefois "Pension du Square") de la même personne à la même époque. Idem pour l'habitation "Marie-Rose" un peu plus loin. Dans ces immeubles nombre de petits studios / appartements ont été aménagés. Le poète Pannois Will Vansteene a encore habité ici dans sa jeunesse. A l'époque il pouvait encore jouer tranquillement dans les dunes en face.
" 't Keuntje" (= "Le petit lapin" en dialecte de la Flandre Occidentale) (" 't Konijntje" en néerlandais) est l'avant-dernière construction de la rangée.
Nous arrivons maintenant à la jolie placette Albert ("Place Roi Albert", dénommée autrefois "Square Bonzel" avant la première guerre mondiale).

1/3/08